huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Sur Twitter : @huyghefb
Faux, rumeur et désinformation dans le cyberespace
Faux, rumeur et désinformation dans le cyberespace.

Que cachent nos écrans ? Il ne se passe par de jours où la question du vrai ou du faux sur Internet, du trucage ou de la mystification, de la désinformation et de la rumeur ne se trouve au premier plan de l'actualité. Le jour où nous écrivons, nous apprenons qu'un article de l'encyclopédie en ligne Wikipedia présentait une guerre purement imaginaire en Inde ou que sur Twitter a été annoncée une fausse mort de l'auteur de la saga Harry Potter. On signale de pseudo messages de gendarmes et des usurpations d'identité. Un quotidien présente une étude des diverses escroqueries à la carte de payement qui reposent notamment sur la fabrication de faux sites bancaires.
Et, du reste, les autorités politiques ne cessent de se heurter à la difficulté de savoir qui a vraiment émis tel message et qui menace réellement la sécurité informatique ou l'ordre public. Ainsi, la Chine impose l'obligation d'enregistrer leur véritable identité à tous ceux qui s'expriment en ligne. En France une ministre réclame de Twitter un dispositif qui favorise les dénonciations directes de propos scandaleux (antisémites ou homophobes) et l'identification de leurs auteurs (qui se trouveront sans doute être dans de nombreux cas des gamins troublés par la puberté).
Le faux - fausses nouvelles, faux partisans, faux interlocuteurs, fausses images - est contagieux. Qui vous garantit que votre interlocuteur en ligne n'est pas un faussaire, voire un algorithme créé produire artificiellement des mouvements d'opinion ?
Olivier Kempf s'interroge sur cette identité réelle ou numérique source de tant d'inquiétudes.
Frank Bulinge décrit les mécanismes qui font d'Internet un formidable accélérateur de rumeur, mais aussi sur nos faiblesses qui font que nous sommes si réceptifs à de telles tromperies.
Laurent Gaildraud, pour sa part, étudie les facteurs qui font le succès ou l'échec de la rumeur, en particulier électronique, voire sur les stratégies que l'on développe pour s'en protéger.
Maxime Pinard... à compléter
Enfin, nous nous concluons en analysant le rapport entre la technique numérique ou la structure des réseaux et cette exceptionnelle faculté de rendre le faux contagieux, mais aussi de faciliter les procédures de vérification.


Télécharger ici Faux, rumeur et désinformation dans le cyberespace.

 Imprimer cette page