huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie > Terrorisme
Attentats de Nice
Toutes les armes, toutes les cibles

Puisque les autorités reprennent en boucle que le caractère terroriste de l'attentat à l'autobus de Nice ne peut être nié, répétons à notre tour que nous venons d'assister à un attentat meurtrier. Meurtrier et terroriste (difficile de nier que le but soit de paralyser de peur la population) mais il faudrait ajouter : attentat attendu et prévisible.
Pour au moins deux raisons
des raisons théologiques. La littérature de Daesh (surtout celle en français et en anglais, disponible en ligne) passe son temps à expliquer que si vous êtes un bon musulman vous devez impérativement aller au pays de Cham, faire la hidjrah, abandonner votre pays d'iniquité et de débauche pour aller là où règne la loi d'Allah. La hidjrah et le djihad sont les voies les plus sûres pour aller au Paradis. Mais si vous ne mouvez pas aller jusqu.en Irak ou Syrie ? Dans ce cas, sans attendre les instructions d'une autorité, vous devez attaquer des mécréants avec des moyens improvisés comme un couteau ou un véhicule que vous précipiterez sur la foule : ce sont des koufars ou des hypocrites, il est légitime de les tuer.
des raisons stratégiques : en alternant des attaques à la bombe, à la Kakacknikov, dans des locaux, dans la rue, etc. on épuise les systèmes de sécurité qui ne peuvent surveiller tous les types de. locaux ; l'attentat au camion qui peut être redoutable sur une foule rassemblée est d'un rapport coût (un bonhomme s'emparant d'un véhicule très lourd mais disponible à tous les coins de rue) et résultat remarquable : est-ce que nous allons tous nous attendre, comme dans un célèbre film de Spielberg, à être écrasés par tout camion à proximité.
Bénéficie collatéral pour Daesh, si c'est bien Daesh qui inspire cela, on frappe des foules joyeuses et rassemblées (mais aussi. coincées dans un haut lieu touristique) le jour où elles s'amusent (premier péché), dans la mixité (seconde abomination) et pour célébrer l'avènement d'une République. Celle-ci est fondée sur le principe de l'État Nation ayant des frontière, les droits de l'Homme et le choix du peuple.
Ici commence une nouvelle phase de la lutte antiterroriste, celle où la "variété" technique des attaques sert à contourner les dispositifs de sécurité et où leur férocité décrédibilise un état d'urgence dont chacun peu mesurer qu'il n'empêche pas grand chose.
Chacun s'inquiète et la répétition des actes qui nous transforment tous en cibles potentielles. Nous sommes une des plus grandes puissances militaires du monde, nous bombardons nos adversaires avec des moyens de haute technologie, nous déclarons que nous leur faisons une guerre sans pitié. Mais nous ne cessons de parler de victimes, dont on souligne l'innocence, d'immense douleur, de dignité et de rassemblement pour le deuil. Eux ils parlent de glorieuses expéditions bénies de Dieu. Devinez qui gagne, au moins dans sa tête.

L'Etat Islamique est le seul endroit au monde depuis des siècles ou la loi d’Allâh est appliquée. Il est donc une obligation pour tout musulman de rejoindre la wilâyah la plus proche, s’il ne peut faire cela qu’il frappe les ennemis d’Allâh ou qu’il soient. {Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.} "DAr al Islam n3

 Imprimer cette page