huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie > Terrorisme
La propagande francophone de Daesh
Le mythe du djihadiste heureux

L'étude sur "la propagande francophone de Daech" est la seule étude exhaustive sur la totalité des matériaux véhiculés par Internet à destination des internautes français. Elle tente de répondre à plusieurs questions

- Qu'est ce qui fait l'originalité de la propagande de l'Etat islamique? Daech est le premier groupe terroriste à élever la propagande par internet au niveau stratégique : communication en 11 langues, combinant discours de "un vers tous" par ses revues et vidéos, de "tous vers tous" sur les réseaux sociaux et la "propagande par le fait" avec ses vidéos de revendication pré-attentats. A la différence d'Al Qaida, elle privilégie le héros combattant par rapport à l'Emir, facilitant l'adhésion à sa cause. Le discours d'Al Qaida était " Deviens un bon musulman et tu feras le djihad", Daech renverse le propos: " Viens faire le djihad et tu seras un bon musulman !"

- Qu'est ce qui convainc de jeunes Français qui ne parlent ni l'arabe ni l'anglais, de partir faire le Djihad ? Quel est le degré de francisation de la propagande comparée à celle diffusée en Arabe et en Anglais par Daech ? Comment est construite cette propagande à champ large qui influence des populations de différentes origines, sexes et groupes sociaux ?

- .De quel poids pèse la propagande par internet dans la radicalisation violente dans le cas français ? La propagande salafiste préexistait à Daech et a largement permis la diffusion du salafisme en France. Mais le loup solitaire radicalisé "en chambre" par l'Internet n'existe pas, il y a toujours eu assistance humaine comme l'ont montré les enquêtes policières. Par contre dans chacun des attentats commis sur l'espace francophone, on retrouve des membres des "cellules souches" implantées sur le territoire depuis une vingtaine d'années. La censure sur internet étant impossible, comment repenser la lutte anti-terroriste sur cette base ?

 Imprimer cette page