huyghe.fr - Le site de François-Bernard Huyghe
OK
 Sur Twitter : @huyghefb
 Comprendre les conflits : une nouvelle polémologie
 Terrorisme
 Affrontements, stratégies et images
 Information, pouvoir et usage : l'infostratégie
 Intelligence économique : du savoir à l'influence
 Pouvoirs et information
 Transmission et communication : la médiologie
 Médiologie au présent
 Médiologie de l'histoire
 Divers
 Textes à télécharger
 Huyghe Infostratégie Sarl
Information, pouvoir et usage : l'infostratégie > Pouvoirs et information
Petite chronique de la guerre des informations
La guerre de l’information (ou plutôt la guerre « des informations », cette lutte de contrôle pour faire diffuser certaines « nouvelles » et en empêcher d’autres de se répandre) bat son plein.
rois exemples à la même source : BBC News en quelques jours. Une confirmation, ...

Le trois dans un contexte bien précis, peu avant les élections de mid term américaines où la question irakienne pèsera beaucoup, peu après la conférence de presse plutôt pessimiste de G.W. Bush (et quelques mois après les déclarations de Rumsfeld affirmant que les USA étaient en train de perdre la bataille des médias)…


1) Le département de la défense US annonce le renforcement d’une nouvelle unité chargée de fournir des nouvelles « exactes » en particulier sur Internet. Il s’agirait donc d’être plus réactifs et de rectifier sans délai les désinformation et déformations qui courent sur la Toile, du point de vue américain. L’unité surveillerait les blogs et les rumeurs, réagirait en ligne, fournirait aux médias de bonnes images et de bons experts ou témoins à interviewer… bref, il s’agirait de contrer la bataille des idées et des images que les islamistes intensifient sur le Net

2) Le Norwegian Defence Research Institute d’Oslo constate l’intensification de l’activité des jihadistes sur Internet à travers toutes ses composantes que nous avions analysées ailleurs : diffusion de communiqués, propagation d’images « exaltantes » d’exécutions de traîtres et d’otages, recrutement, entraînement, motivation, défi aux adversaires… Les traductions des sites ou les doublages des vidéos en anglais, mais aussi allemand, espagnol, suédois sont en progrès. Les jihadistes produisent aussi des jeux vidéos du type « shoot them up » (« tire sur tout ce qui bouge ») : le joueur se dirige dans un labyrinthe peuplé de gardes armés qu’il abat avant de parvenir au but : tuer G.W. Bush. Il est vrai qu’il existait bien des jeux vidéo sur le thème « la traque de Saddam Hussein ». Et de constater avec quelle facilité les islamistes reconstituent sites et forums fermés.


3) Le 26 Octobre, après un sommet du G6, les ministres de six pays européens se sont mis d’accord pour lancer un plan anti-terroriste sur Internet. Le Secrétaire d’Éat anglais, John Reid, a tracé des priorités. À la fois mener une action « préemptive » de repérage des complots islamistes sur la Toile en surveillant les sites et interceptant les communications et mener une propagande en direction des musulmans. Celle-ci menée notamment pas des « musulmans modérés » devrait répéter le message que l’ennemi est le terrorisme, non l’Islam.

Conclusion : la fameuse question « Comment le pays qui a inventé Hollywood peut-il perdre la guerre de l’information face à un barbu réfugié dans une caverne ? » n’est pas près d’être résolue. Les Occidentaux pensent toujours en termes de « diplomatie publique » (donner une image « vraie » de son pays, de son mode de vie et de ses valeurs, car seuls des gens mal informés peuvent haïr les USA et ses alliés). Ou alors, en termes de surveillance électronique des « discours de haine ».
Ils n’ont visiblement pas mesuré la dimension identitaire des nouveaux moyens de communication des jihadistes. Ils ne servent pas, comme la propagande d’avant-guerre à endoctriner des gens disposant de peu de sources d’information. Ils servent à renforcer ceux qui refusent déjà toute autre vérité que celle de leur communauté et cherchent précisément à s’abriter de la surabondance et de la redondance des médias occidentaux.

 Imprimer cette page