17 décembre 2014 - Terrorisme, médias et communication
Le terrorisme (voir définitions) a toujours cherché à produire un effet psychologique et symbolique supérieur à l'effet physique de sa violence. Il a besoin de théâtres, de spectacle, de mises en scène... Ce qui est encore plus vrai à l'époque de jihadisme et d'Internet...



Le diplomate américain Richard Holbrooke se demandait: «Comment se fait-il qu’un type dans une caverne puisse gagner la bataille de la communication contre la première société de l’information au monde?». Le type en question s’est fait metteur en scène de l’événement le plus filmé de l’histoire, le 11 Septembre. Il est vedette d’un feuilleton où ses cassettes scandent ses réapparitions sporadiques. Son visage est reproduit à un nombre d’exemplaires que seules surpassent les icônes de Che Guevara. Bref, Oussama ben Laden apparaît à beaucoup comme un grand communicateur capable d’employer contre l’Occident l’instrument sur lequel celui-ci comptait pour séduire le reste du monde: ses écrans....




Télécharger la brochure ici : http://fr.calameo.com/read/000005128ae5f87c0d634
http://www.huyghe.fr/actu_227.htm